« La musique est danse des sons, et des rythmes ; tout comme la danse est musicalité du corps. Le tout dans un espace et un temps bien précis ». Tony Kouad

Ainsi peut se résumer l’univers de cet artiste multicarte. 
Auteur, compositeur, interprète, et danseur, Tony kouad met son art sous le signe de la paix et de la tolérance. Armé d’une énergie débordante, il communique sa joie de la scène dans une ambiance « poétiquement afro ».
 

img_akouadio4

dsc03828 




Sa musique métissée aux couleurs variées s’inscrit dans la mouvance des musiques du monde, à coloration africaine. Il s’inspire des mélodies, des danses, des sons, même des couleurs, des odeurs de ses origines ivoiriennes qu’il associe aux sons des sonorités occidentales.  Sa voix feutrée et suave, surfe sur toute l’étendue de sa tessiture  de baryton martin, pour épouser harmonieusement les mélodies.

La guitare aux couleurs afro, blues, pop, funk, soul-jazz... donne la réplique aux différentes percussions africaines et latines.

Artiste idéaliste et engagé, ses créations sont portées sur le respect de l’humain.


 

Né à Abidjan en Côte d’Ivoire, Tony Kouad Bien commence par le chant puis se fait connaître par la danse.

A 15 ans, il fait ses débuts d’artiste chorégraphique avec le célèbre chorégraphe afro contemporain Georges Mombye, puis avec Samba Diallo, à l’époque danseur du ballet national de Côte d’Ivoire.
Il est révélé au grand public à travers l’émission culturelle des vacances : « Variétoscope ». Dès lors, repéré par des professionnels du spectacle, il participe à des projets de scène, notamment « le Black show » de Kouamé, avec lequel il sillonne la sous région ouest africaine et le Liban pour différentes représentations.

Arrivé en France en 1998 dans le but de faire un cycle ingénieur, il abandonne définitivement ses études pour se consacrer à son art.
De cette décision, naissent plusieurs collaborations chorégraphiques avec des hommes de spectacles vivants de renom tels que Georges Momboye, Merlin Nyakam, La compagnie Montalvo/Hervieu, Christophe Cheleux… Il participe au programme pédagogique  du théâtre national de Chaillot en faveur des écoles, des familles et du public.

Il travaille également avec des groupes de Gospel tels que le « street Gospel » de Mister Blaiz,  chante avec Franck Zita.

Après avoir été au service de différentes  œuvres chorégraphiques pendant une dizaine d’années, et fait le tour du monde en dansant, il décide de revenir à ses premières amours : la musique, le chant. Toutefois, notons que la danse n’est pas très loin…

Discographie:

2001 : « Nous aussi » auto production/ Major Africa en Côte d’Ivoire.
2004 : « Mon Djossi » auto production /  Ivoire Top music
2006 : « Poétic-Afro » auto production et distribution
2012 : « Afrika Ma » en cours de production

Collaborations Chorégraphiques :

Geaoges Momboye : Adjaya ; Maracana maracadon
La calebasse de Merlin Nyakam : Récréation primitive, Liberté d’expression
Montalvo /Hervieu : Le jardin io ito ito
Camargo : le bal mêlé, Danses ouvertes
Christophe Cheleux : s’en mêlé